Plus de 200 personnes réunies pour identifier des stratégies et des solutions collectives

Publié le 2018-09-12

Signe de l’importance des défis et enjeux démographiques qui touchent la région, plus de 200 personnes participent aujourd’hui au Rendez-vous pour un Bas-Saint-Laurent attractif. Issus des milieux de l’éducation, de la santé, des affaires, du monde municipal ou encore du tourisme, les participants doivent déterminer des stratégies et actions concertées permettant d’attirer et de retenir des résidents et des investissements dans la région.

La présidente du Collectif régional de développement (CRD) du Bas-Saint-Laurent, Madame Guylaine Sirois, note la grande diversité de la provenance et des secteurs d’activités des personnes inscrites. « C’est déjà un succès que de retrouver ensemble des gens de tous les horizons à une même table. Nous ferons équipe pour partager des solutions et, surtout, pour collaborer et travailler en complémentarité. C’est ce que nous souhaitions : provoquer une rencontre et nous positionner collectivement pour faire face aux enjeux. Il en va du maintien de la vitalité de nos communautés ».

Animé par l’artiste et auteure Stéphanie Pelletier, le Rendez-vous pour un Bas-Saint-Laurent attractif se déroule sous la forme d’ateliers thématiques, de témoignages et de plénières. Dans ce cadre, les participants sont invités à répondre à quatre grandes questions :
1) Comment les employeurs et le milieu de l’éducation peuvent s’entraider?
2) Quelle est l’offre de nos milieux de vie et qu’est-ce qui nous distingue?
3) Comment faire de l’immigration une réponse au défi de l’attractivité?
4) Comment s’ouvrir à la diversité des jeunes et des immigrants?

Il est possible de suivre les plénières de la journée sur la page Facebook , de 9h à 10h et de 16h à 17h"Bas-Saint-Laurent vivre à temps plein".

Pour préparer l’événement et en assurer les suites, le CRD a mis sur pied un groupe de réflexion composé d’une trentaine de personnes issues de divers secteurs d’activités, dont les milieux de l’éducation, du monde municipal, de la santé et des affaires. Son rôle est de construire les éléments clés de la démarche en cours d’élaboration. C’est ainsi ce groupe qui assurera la transition entre l’événement d’aujourd’hui et la phase de mise en œuvre des stratégies qui émaneront des propositions faites lors du Rendez-vous régional. « L’attractivité du Bas-Saint-Laurent est un enjeu qui concerne toute la population. C’est la raison pour laquelle nous travaillons en collaboration avec un groupe de réflexion, collaboration qui s’élargit aujourd’hui à près de 200 personnes préoccupées par ce défi collectif », d’ajouter Madame Sirois.

Rappelons que le Bas-Saint-Laurent est touché par le vieillissement de la population, alors que la proportion des 15-24 ans diminue au profit de celle des 65 ans. Cette tendance fait en sorte qu’un départ à la retraite sur deux ne pourra être remplacé dans les quatre prochaines années. Un sondage réalisé en 2017 par Services Québec auprès des entreprises du Bas-Saint-Laurent a révélé que sur les 880 entreprises répondantes, 70 % d’entre elles estimaient avoir besoin de main-d’œuvre, notamment en raison des départs massifs à la retraite. De plus, 58 % d’entre elles affirmaient rencontrer des problèmes de recrutement.

Le Rendez-vous pour un Bas-Saint-Laurent attractif est rendu possible grâce à une aide financière du Fonds d’appui au rayonnement des régions du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire.